3 janvier 2018

Disparus au cours d'un mariage, 15 jours avant Maëlys




Une disparition d'enfant au cours de festivités d'un mariage, comme dans l'affaire Maëlys, en France ou à l'Etranger, s'est-elle déjà produite par le passé ? Selon les moteurs de recherche, à priori non. Ou plutôt si. On trouve un cas récent en France... 15 jours seulement avant celui de Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère.

Samedi 12 août 2017, à Laborde dans l'Yonne, près d'Auxerre, ce n'est pas un mais deux jeunes garçons qui disparaissent à 20h15 dans la salle des fêtes de Laborde. Ils sont âgés de 5 et 6 ans. L'Yonne est, comme l'Isère, un département dont le nom évoque immédiatement de douloureuses histoires de disparition d'enfants. La cinquantaine de convives du mariage effectue une première recherche dans les environs de la salle afin de retrouver Louane 5 ans, qui se trouve être le fils de la mariée, l'autre garçonnet, âgé de 6 ans, étant en fait l'oncle du premier.
Les recherches s'étant effectuées sans résultat, un peu plus d'une heure plus tard, à 21h20, la police est prévenue. Selon Le Figaro, avant de disparaître, les enfants s'amusaient devant la salle des fêtes, "au sein d'un espace ouvert donnant sur une zone pavillonnaire."
L'affaire est prise très au sérieux par le directeur départemental de la Police qui appelle des renforts et s'en suit la mise en place d'un important dispositif "dans la mesure où un bois étendu sur plusieurs kilomètres se situe à 150 mètres du lieu de la disparition." Laborde est situé dans une zone rurale, l'environnement au nord est boisé et ailleurs des champs entourent la commune. Pour les policiers les recherches s'annoncent difficiles.
La famille et les invités sont toute la soirée dans l'angoisse, durant des heures qui paraissent interminables.
A une heure du matin, un hélicoptère de la gendarmerie équipé d'un capteur thermique arrive sur place. Dix minutes plus tard, les enfants, frigorifiés, sont localisés allongés dans un ravin, au bord de l'A6. "L'un était habillé d'une chemise et d'un bermuda, l'autre d'une chemisette et d'un pantalon. «Ils voulaient voir les bois» affirme Jean-Michel Crinquand (ndr l'officier supérieur d'astreinte ce soir-là)." L'article du Figaro indique que, dans leur aventure, les enfants étaient passés par des champs de ronces, et précise que les festivités du mariage eurent finalement lieu à partir de deux heures du matin !

(photo : Pexel.com)

1 commentaire:

  1. Petites jambes mais costaudes ! Maëlys aurait-elle fait un mauvais tour ? Ou sinon, y a-t-il des cachettes dans le coin que seuls connaissent les enfants ? ça me tourmente.

    RépondreSupprimer

Mikelle Biggs,11 ans, disparue devant chez elle en 1999

Mikelle Biggs, 11 ans, aînée de quatre enfants d'une famille de Mesa, ville située à l'Est de Phoenix en Arizona, jouait de la c...