Affichage des articles dont le libellé est école. Afficher tous les articles
Affichage des articles dont le libellé est école. Afficher tous les articles

09 février 2018

Kyron Horman : Une disparition non élucidée depuis 2010



Le petit Kyron Horman a disparu dans des circonstances mystérieuses le 4 juin 2010. Il était accompagné, il était dans son école, il y a été photographié et les faits se sont déroulés en première partie de la matinée. Le mystère est total.

Kyron Horman, est un garçon âgé de 7 ans. Le 4 juin 2010 il est amené peu après 8 heures du matin à l'école élémentaire Skyline située à Portland dans l'Orégon par sa belle-mère, Terri Horman. Comme d'autres enfants, Kyron présente un projet à une expo-sciences et sa belle-mère reste alors avec lui le temps de la présentation. La présidente de l'école les voit ensemble devant le mini-stand de Kyron à 8h15.

Selon Terri Horman, après cette présentation l'enfant rejoint son premier cours de la journée. Elle le voit s'éloigner quand il marche dans le couloir de l'école pour rejoindre sa classe et c'est la dernière image qu'elle aura de lui. La femme déclare qu'elle a quitté l'école peu après, vers 8h45. Cependant, l'enfant n'a pas été vu à 10 heures à son premier cours, ce jour-là un cours de maths. Et ses professeurs l'ont marqué absent pour la journée. Kyron Horman n'a jamais été revu depuis ce matin du 4 juin 2010.

Terri Horman déclare à la police qu'après 8h45 elle a fait des courses dans une épicerie locale, ceci jusqu'à environ 10h10. Elle dit qu'elle a roulé ensuite jusqu'à 11h39 autour de la ville avec sa voiture dans une tentative pour apaiser le mal d'oreille de sa petite fille grâce aux mouvements du véhicule. Elle dit être allée ensuite à un gymnase local ou elle a travaillé jusqu'à environ 12h40. A 13h21, elle était revenue à son domicile et avait posté sur Facebook des photos de Kyron prises plus tôt à la fête scientifique.

À 15 h 30, Terri Horman et son mari Kaine se sont rendus à l'arrêt du bus scolaire avec leur petite fille pour attendre Kyron. Le chauffeur du bus les a informés que Kyron n'était pas monté dans le bus après l'école. Inquiets, ils ont demandé au chauffeur d'appeler l'école Skyline pour savoir où se trouvait le garçon. Le secrétaire de l'école n'a pu que leur répondre que Kyron n'avait pas été à l'école de la journée et avait en conséquence été marqué absent.

Après la disparition

Les zones boisées situées autour de la maison des Horman et de son école ont été inspectées par la police locale et ultérieurement par le FBI. Soixante-cinq détectives, soixante personnes spécialement entraînées ont été impliquées dans les recherches, auxquels s'est joint plus d'une centaine de volontaires. Kyron n'a jamais été retrouvé.

A partir du 10 juin, le FBI a été impliqué dans les recherches. Les agents ont interrogé des centaines d'élèves de l'école ainsi que leurs parents, pour tenter de lever le voile sur les allées et venues du garçon le matin de sa disparition. Kyron aurait été vu à 9 heures par un étudiant près de l'entrée sud de l'école, selon le shérif, mais les autorités du comté ont ensuite fait marche arrière sur cette déclaration.

L'enquête à propos de la disparition de Kyron est toujours en cours et aucune arrestation n'a jamais été faite. Il n'y a pas eu d'acte d'accusation contre la belle-mère Terri Horman après que le Grand Jury du Comté de Multnomah eut entendu l'affaire en 2010.


Répondant à une chaîne locale de télévision courant 2016, la mère biologique du garçon, Desiree Young, indiquait toujours soupçonner Terri Horman d'être impliquée dans la disparition de Kyron "Ouais, je crois qu'elle a fait quelque chose ce jour-là, elle n'a toujours pas révélé toutes les vraies choses qui sont arrivées le 4 juin." Elle déclare aussi "Et je pense que quand elle (...) accorde des interviews (...) continue de mentir et ne nous donne rien de quelque valeur, c'est un peu frustrant parce que nous sommes encore ici face aux conséquences de la vie au quotidien sans réponses et de vivre sans Kyron."

Sept ans après la disparition, en mars et avril 2017, des recherches discrètes ont repris dans un périmètre situé au delà de l'école Skyline, dans une zone composée d'habitations et de végétation. Les recherches ont continué durant l'été. Début août 2017, sur une autre chaîne de TV locale, le père de l'enfant déclarait être convaincu que la solution se trouvait dans le partage sur les réseaux sociaux, qu'en voyant la photo actualisée de Kyron, quelqu'un pourrait le reconnaître. Il déclarait "Il y a des chances qu'il soit toujours là, quelque part, alors nous ne pouvons pas arrêter ce que nous faisons, nous devons continuer à chercher." Kyron aurait maintenant 15 ans.

Sources : Wikipedia EN, ktvl.com, people.com, oregonlive.com, krem.com, koin.com
Images : Une photo postée par Terri Horman sur sa page Facebook montrant Kyron devant son projet pour l'expo-science du 4 juin 2010, portant un t-shirt 'CSI' avec lequel il a été vu pour la dernière fois - via oregonlive.com - Une photo du visage actualisé de Kyron - via kgw.com

01 novembre 2017

Pont-de-Beauvoisin (Isère) : Cohésion public privé pour l'enseignement



Le territoire de la commune de Pont-de-Beauvoisin, dans l'Isère, est un lieu bénéficiant d'une harmonie entre école publique et privée.

Sur les hauteurs de la ville se trouve un complexe éducatif public à l'architecture audacieuse, le Lycée Charles-Gabriel Pravaz. Un peu plus bas vers le centre ville se situe le Collège Jeanne-d'Arc et plus bas encore, dans le bourg, le Lycée Privé du Guiers Val d'Ainan. La salle paroissiale Saint-Jacques-de-la-Marche, lieu festif, est entre les deux établissements scolaires privés.

Au dessus du complexe éducatif Pravaz et de la piscine municipale, on découvre la belle salle polyvalente de Pont-de-Beauvoisin, qui ne semble pas avoir encore de nom. Elle borde une zone boisée et est entourée d'un parking sur trois de ses côtés.

Un internat de soixante-dix lits

Un peu plus loin derrière le bâtiment se trouve un immeuble de couleur bleue. On l'aperçoit depuis le parking extérieur de la salle polyvalente. Il s'agit de l'internat du Lycée du Guiers Val d'Ainan. Opérationnel depuis la rentrée 2011, il a une capacité totale de 70 lits, ceci pour un coût de construction de 2,1 M€ financé, selon L'Essor 38, à hauteur de 50% par la région, 30% par le lycée et 20% par le conseil général de l'Isère.

Selon L'Essor 38, le choix de cet emplacement à été motivé par la proximité du Lycée Privé Guiers-Val-d'Ainan, situé "à une quinzaine de minutes à pied du bâtiment où se tiennent les cours". La décision d'utiliser ce terrain communal a aussi été déterminée par le souhait d'une certaine mixité entre public et privé « Nous voulions créer une unité des lieux d'enseignement » précisait à l'époque le maire de la commune.

En un même périmètre se trouvent en fait réunis l'école primaire, le collège Jeanne-d'Arc, le lycée Charles-Gabriel Pravaz, leurs divers équipements sportifs. Pour L'Essor38 "l'internat du Lycée Privé Guiers-Val-d'Ainan rejoint un grand pôle éducation implanté au fur et à mesure à l'entrée de la cité Pontoise."

Le Collège Jeanne d'Arc organise maintenant des représentations théâtrales à la salle polyvalente et les jeunes logeant à l'internat ainsi que les membres du personnel peuvent passer le long du parking pour se rendre vers cet immeuble. Un panneau routier indique comment rejoindre l'internat.

Un bel exemple d'une stratégie locale tournée vers la convivialité et le partage, inséré dans un cadre de vie privilégié.

(photo : Pixabay.com)

Le Noël pas comme les autres d'Agatha Christie

Agatha Christie a disparu durant 11 jours au début du mois de décembre 1926. Pour la romancière et sa fille Rosalind âgée de 7 ans, la fête ...