2 novembre 2019

L' affaire Anaïs Guillaume relancée


Après la découverte d'ossements enterrés dans un champ, l'Affaire Anaïs Guillaume prend une nouvelle direction médiatique et judiciaire.
Dans la nuit du 16 au 17 avril 2013, près de Fromy, dans les Ardennes, une jeune commis de ferme de 21 ans disparaît après avoir passé la soirée avec son patron et amant, Philippe Gillet. L'exploitant agricole, avec qui elle avait noué une relation amoureuse, est accusé de l'avoir tuée, d'autant que sa femme est décédée dans des circonstances troublantes un an et demi auparavant. 
Six ans plus tard, en avril 2019, l'agriculteur est jugé et reconnu coupable de la mort d'Anaïs Guillaume et incarcéré. Six mois se passent et, fin octobre 2019, des ossements sont retrouvés par sa fille dans un champ appartenant à Philippe Gillet, Selon la presse, les tests ADN ont révélé que ces ossements retrouvés sont ceux de la jeune disparue.
Mieux comprendre avec la chronologie de l'affaire 
- Mardi 16 avril 2013, 20h. Anaïs Guillaume quitte ses parents. ""Ses derniers mots : Je reviens, je n'en ai pas pour longtemps." Elle part sans argent, sans papiers, avec uniquement ses clés de voiture et son téléphone portable."" Philippe Gillet confirme que le soir de sa disparition, Anaïs Guillaume était bien avec lui et indique qu'elle serait partie dans la nuit.
- Samedi 20 avril 2013, la voiture d'Anaïs Guillaume, de marque Toyota, est retrouvée calcinée dans des bois en Belgique, non loin de la frontière française. (Sept à huit)
- 3 mai 2013 les gendarmes passent une nouvelle fois le domicile et la ferme de Philippe Gillet au peigne fin. "Ses deux véhicules ont également été passés au crible". Sans résultat.
- Mardi 31 mars 2015, 25 gendarmes effectuent cinq heures de fouilles (L'Union) notamment autour d'un tas de fumier situé proche de la ferme de Philippe Gillet.
- Jeudi 14 janvier 2016, Philippe Gillet est mis en examen et placé en détention provisoire. (L'Ardennais)
- Mercredi 15 et jeudi 16 juin 2016, les gendarmes fouillent le domicile du suspect à Margut et sa ferme à Fromy. (L'Union)
- Le mercredi 3 avril 2019, Philippe Gillet est reconnu coupable du meurtre d'Anaïs Guillaume et condamné à 22 ans de réclusion. (L'Ardennais)
- Fin septembre 2019 (estimé) "l'avocat de Philippe Gillet lors de son procès reçoit un étonnant courrier (...). Selon l'auteur de cette lettre, la jeune femme a été enlevée et retenue en Belgique jusqu'en 2016." Le corbeau indique qu'Anaïs Guillaume aurait été enterrée avec de la chaux vive sous un tas de fumier fouillé par la gendarmerie en 2015. Une autre lettre anonyme était parvenue au parquet de Charleville (France Bleu Ardennes).
- Lundi 28 octobre 2019, des ossements faisant partie d'un squelette sont retrouvés à Fromy sur un terrain de la ferme de Philippe Gillet (France 3 Grand Est).
> Mes commentaires sur cette affaire ci-dessous et sur Twitter.

1 commentaire:

  1. Difficile de comprendre si la victime, le soir de sa disparition, s'est rendue du domicile de ses parents au domicile de l'exploitant agricole (dans sa maison à Margut) ou bien si elle est allée directement à la ferme située à Fromy. Il y a peu de distance entre tous les lieux mais pour retrouver son amant il fallait soit des habitudes de vie, soit des échanges de messages.
    On ne nous dit pas si les parents de la jeune femme, ne la voyant pas revenir, ont tenté de joindre l'agriculteur au téléphone pour savoir si par hasard, leur fille ne se trouvait pas avec lui.
    Si l'homme condamné à la réclusion avait nié que la victime soit venue chez lui le soir de la disparition, que se serait-il passé ? A priori les diverses perquisitions à la ferme et à son domicile n'ont pas permis, et ce durant longtemps, de l'inculper.

    RépondreSupprimer

Retour sur la disparition d'Anaïs Guillaume

Les ossements retrouvés dans un champ appartenant à l'exploitant agricole avec qui Anaïs Guillaume avait noué une tumultueuse relatio...