22 janvier 2023

Xavier Dupont de Ligonnès serait-il toujours vivant ?

L'Affaire Xavier Dupont de Ligonnès comporte un nombre important de similitudes avec une affaire plus ancienne qui s'est déroulée aux Etats-Unis en 1971, l'Affaire John List. Quarante ans et sept mois séparent les deux tueries de masse. Une autre affaire tristement célèbre s'étant déroulée en France en janvier 1993 attire aussi l'attention, celle de Jean-Claude Romand.

Une partie de la population pense que Xavier Dupont de Ligonnès s'est suicidé, une autre partie qu'il est toujours vivant. Cet article penche pour la seconde version et vous révèle même ce que pourrait être la vie de Xavier Dupont de Ligonnès actuellement. Avertissement : les similitudes relevées sont en gras.

Xavier Dupont de Ligonnès

La "tuerie de Nantes" ou Affaire Dupont de Ligonnès est une affaire criminelle dans laquelle cinq membres de la famille Dupont de Ligonnès ont été assassinés début avril 2011. Les corps d'Agnès Dupont de Ligonnès et de ses quatre enfants, Arthur, Thomas, Anne et Benoît, ont été retrouvés le 21 avril 2011 dans le jardin de leur maison située au 55 Boulevard Robert-Schuman à Nantes (Loire-Atlantique).

Le père de famille, Xavier Dupont de Ligonnès, âgé de 50 ans au moment des faits, est introuvable. Plus tard, on découvrira que l'homme, présumé innocent, a pris la fuite.

Le drame de Nantes en avril 2011 présente-t-il des similitudes avec les cas de John List aux Etats-Unis et de Jean-Claude Romand en France ?

John List

Âgé de 46 ans, John List a tué sa femme, sa mère et ses trois enfants à leur domicile dans le New Jersey, le 9 novembre 1971, puis il a disparu de la circulation. Il avait méticuleusement planifié les meurtres de ses proches et il s'est passé près d'un mois avant que quelqu'un ne soupçonne quoi que ce soit du drame.

Après avoir occupé un poste aux services financiers dans l'Armée, List est devenu en 1960 directeur des services comptables chez Xerox à Rochester dans l'Etat de New York. En 1965, il accepte un poste de vice-président et contrôleur dans une banque de Jersey City dans le New Jersey, et doit pour cela déménager avec sa famille. Famille qui s'installe dans un manoir victorien de 19 chambres à Westfield.

Malheureusement, quelques temps plus tard, la fermeture de la banque de Jersey City crée pour lui une crise financière qu'il cache à sa famille. Voulant assurer à ses proches le même train de vie, il continue comme si de rien n'était, donnant l'illusion qu'il part chaque matin au travail, alors qu'il passe ses journées à des entretiens d'embauche ou à la gare, lisant des journaux en attendant l'heure du retour au domicile. Cette situation a sans doute inspiré beaucoup de scénaristes depuis. Ensuite c'est pour John List la spirale, il détourne l'argent des comptes bancaires de sa mère afin d'éviter le défaut de paiement du manoir. Lorsque la situation devient plus critique, il encourage ses enfants à trouver un travail à temps partiel, sous un prétexte d'éducation alors que la réalité est toute autre. Et c'est quand il devient simple vendeur en assurances que le drame se prépare.

Le mardi 9 novembre 1971, il rentre dans son manoir de Westfield dans le New Jersey. Dans la cuisine, il tue sa femme en lui tirant dessus avec une arme à feu à l’arrière de la tête, et ensuite il tue sa mère qui se trouve à l'étage en lui tirant au dessus de l’œil gauche. Puis il attend que sa fille de 16 ans et son fils de 13 ans reviennent de l'école pour les abattre froidement. Cependant, John List a un autre fils, de 15 ans, absent parce que parti disputer un match de football. List se prépare donc un repas et se rend ensuite à sa banque pour fermer ses comptes bancaires ainsi que celui de sa mère, puis part assister au match de son fils. Il le ramène avec lui à la maison. Cette fois-ci il est obligé de tirer à plusieurs reprises sur l'adolescent, celui-ci ayant tenté de se défendre. List aura assassiné sa famille en utilisant sa propre arme de poing semi-automatique de 9 mm Steyr 1912 et le revolver Colt de calibre 22 de son père. Ensuite, il dîne et se couche.  

Le lendemain, avant de quitter la maison, il baisse le thermostat et met en route une station de radio religieuse. John List avait placé les corps de sa femme et de ses enfants sur des sacs de couchage dans la salle de bal du manoir. Celui de sa mère, il l'a laissé dans l'appartement qu'elle occupait dans le grenier. Sur le bureau de son étude, se trouvait une lettre de cinq pages destinée à son pasteur. Il avait aussi envoyé des courriers aux écoles des enfants et aux entreprises dans lesquelles les adolescents travaillaient à temps partiel, affirmant que les enfants seraient partis en Caroline du Nord durant quelques semaines pour visiter leur grand-mère maternelle souffrante. Grand-mère maternelle qui en l’occurrence était réellement malade et à propos de laquelle List a déclaré plus tard que si elle était venue elle aurait été sa sixième victime.

Jean-Claude Romand

L'affaire Jean-Claude Romand est un événement qui s'est déroulé en France au début de 1993. Cette affaire a eu un fort retentissement dans le pays et plusieurs ouvrages ont été ultérieurement écrits sur le sujet. 

Pour résumer, Jean-Claude Romand est un homme qui cache à son entourage la vérité sur ses études et ses activités professionnelles, ceci durant dix-huit ans. Il vit de sommes d'argent escroquées au fil des ans dans son cercle de relations, à ses parents et beaux-parents, aussi bien qu'à sa maîtresse, auprès de laquelle il emprunte une importante somme d'argent. Le samedi 9 janvier 1993, quelques semaines avant d'avoir 39 ans, alors qu'il est à court de ressources financières, il tue son épouse avec un rouleau à pâtisserie, puis il tue ses deux jeunes enfants dans leur chambre en tirant à l'arrière du crâne avec une carabine 22 Long Rifle équipée d'un silencieux.

Le jour même, il part déjeuner chez ses parents dans le Jura. Parvenu sur place il les tue, ainsi que leur chien labrador, toujours avec sa carabine et de dos. Ensuite il reprend sa voiture pour aller à Paris pour passer la soirée avec son ancienne maîtresse, qu'il tente aussi de tuer, en l'étranglant.

Regard sur la vie de Dupont de Ligonnès

John List s'était recréé une vie similaire à la précédente dans un autre État des USA. Sorte de nouveau départ ou moyen de se dissimuler dans la respectabilité ? Femme, enfants, travail, église, il avait une nouvelle vie en Virginie. S'il a été retrouvé, c'est surtout grâce à une nouvelle émission télévisée créée en 1988 : America’s Most Wanted. Son but ? Montrer certains des plus grands fugitifs américains sur les écrans de télévision à travers le pays. 

Environ un an après sa création, en 1989, l'émission AMW diffuse le cas de John List. Un buste actualisé de List est réalisé par un sculpteur pour l'occasion et montré durant l'émission. Plusieurs appels sont reçus au standard et parmi eux "celui d'une dame qui a appelé pour dire que le buste ressemblait beaucoup à l'un de ses voisins, Robert P. Clark."* La vie similaire à List de Clark a facilité la tâche des enquêteurs pour retrouver l'auteur des meurtres de Jersey City, 18 ans après le drame.

Le procès retentissant de John List a lieu au cours de 1990. Cette année-là, Xavier Dupont de Ligonnès fait un périple en voiture de plusieurs mois aux Etats-Unis avec un ami.

Xavier De Ligonnès, un regard souvent ailleurs

En avril 2011, Xavier de Ligonnès est financièrement depuis plusieurs mois aux abois. Il multiplie les échecs professionnels et se trouve dans une situation financière critique. Rattrapé par les dettes, il est notamment poursuivi par une ancienne maîtresse. Elle souhaite récupérer une importante somme d'argent qu'elle lui a prêté et pour cela, elle mandate un huissier, qui se présente d'ailleurs devant la maison des Ligonnès le 5 avril 2011 et trouve porte close.

Les corps des enfants Dupont de Ligonnès ont été découverts enterrés à l'extérieur de la maison en location qu'occupait la famille à Nantes. Arthur, l'ainé, avait 20 ans. Il a été tué de deux balles dans la tête. La fille du couple, Anne, avait 16 ans et Benoit le plus jeune fils 13 ans. Anne a reçu deux balles dans la tête tandis que Benoît a reçu trois balles dans la tête et deux dans le thorax. A-t-il tenté de se défendre ?

Xavier Dupont de Ligonnès a un autre fils, absent de Nantes, Thomas. Le 5 avril à 23h45, il le ramène avec lui à la maison. Il avait 18 ans. Il aurait été tué en dernier. Il a reçu deux balles dans la tête et une balle dans le thorax. Les victimes ont toutes été tuées à l'aide d'une carabine 22 Long Rifle équipée d'un silencieux. Les deux chiens du couple Dupont de Ligonnès, des labradors, ont également été tués par balles.

Agnès Dupont de Ligonnès, épouse de Xavier et mère des enfants, a 48 ans au moment du drame. Elle occupe un travail à temps partiel dans une école tandis que son aîné Arthur a un travail à temps partiel dans une pizzeria. Agnès a reçu deux balles dans la tête.

Il existe de nombreuses similitudes entre l'Affaire John List et la tuerie de Nantes, et plusieurs coïncidences, ce qui n'en est pas moins étrange. Autour de John List, il y a des références religieuses, la lettre au pasteur, le devenir de ses proches dans l'au-delà. Interrogé en 2002 sur ses motivations, List a notamment "souligné la croyance qu'il souhaitait que sa famille fasse un voyage paisible et rapide au paradis*". Quant à la tuerie de Nantes, les références religieuses y sont présentes à plusieurs occasions et des objets religieux accompagnaient chaque corps retrouvé enterré. Les courriers aux écoles des enfants font aussi partie du scénario.

Une nouvelle vie

Alors que John List a repris sa vie d'avant pendant 18 ans, Jean-Claude Romand, lui, s'était déjà inventé une autre vie. En tout état de cause, il a lui aussi été arrêté.

Si Xavier Dupont de Ligonnès, présumé innocent, est l'auteur des assassinats de Nantes en avril 2011, et qu'il s'est inspiré de ceux perpétrés en 1971 et 1993, pourquoi n'aurait-il pas copié jusqu'au bout la vie de John List ? List avait réussi à retarder la découverte des corps d'environ un mois. Dupont de Ligonnès de près de deux semaines.  

S'il est toujours vivant depuis sa fuite en 2011, et après toutes ces années de cavale, Xavier Dupont de Ligonnès, connu pour avoir une aisance verbale et un sourire commercial, pourrait fort bien vivre de nouveau en couple, avoir un enfant et travailler pour une entreprise de Télécom. Avec comme nouveau nom Robert ?

Sources

Wikipédia, Wikipedia EN, https://abcnews.go.com/2020/story?id=132646&page=1, compilation personnelle, *https://www.historic-newspapers.com/blog/the-list-murders/, https://www.leparisien.fr/faits-divers/xavier-de-ligonnes-a-contacte-au-moins-quatre-anciennes-amies-avant-les-meurtres-23-12-2011-1781331.php?ts=1634660891195, https://www.parismatch.com, Photos : recadrages d'images largement reprises.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Xavier Dupont de Ligonnès serait-il toujours vivant ?

L'Affaire Xavier Dupont de Ligonnès comporte un nombre important de similitudes avec une affaire plus ancienne qui s'est déroulée au...